Témoignages

Laissez un message

Nom * :
Email :
Message * :

 


Message posté par Collet laetitia le 28-11-2017
J ai connu le naginata en 6 éme ou Mme SAURAT était prof de sport et nous a initié un peu quelques cours.j ai de suite adorée .je me suis inscrite et je pratiquais 2 fois par semaine.je suis arrivée à être 1 er dan .J ai du arrêté pour raison de santé au genou plus précisément mais le naginata a changé ma vie pour toujours.j ai appris le respect de soi et surtout de l autre , la concentration, la discipline et l esprit d équipe ..j ai aujourd'hui 43 ans et malgré que cela fait de nombreuses années que j ai du arrêté , je pense toujours au naginata et aux gens merveilleux que j y ai rencontré ...le naginata une fois que l on connais c est pour la vie

Message posté par nathalie le 04-07-2015
Message posté par rené le 09-02-2015 bonjour à tous, Alors comment dire, j'ai mis plus de 3 ou 4 ans avant de me lancer ( plus par fainiantise qu'autres choses ). Je suis un pratiquant fidèle au poste ( deux entrainements par semaine = samedi et dimanche ) depuis Septembre 2014 et je peux vous dire plusieurs choses en tant que nouvel adhérent au club et nouveau pratiquant de ce sport. Concernant le club, l'équipement prété par le club est top, les salles sont spacieuses, les profs sont hypers cool, et strictes à la fois ( pas donné à tout le monde ), motivantes ( he oui, y a que des professeurs feminine ). Concernant le sport en lui même, he ben franchement, c'est trop bien. Il permettant de développer la coordination dans les mouvements, la vitesse, la précision mais surtout la concentration. Alors si vous j'ai pû titiller votre curiosité, peut être que l'on se rencontrera lors d'un entrainement ( voir s'affronter ) un de ces jours.

Message posté par nathalie le 04-07-2015
Message posté par VIELLIARD Anne -Claire ( Leroy) le 01-02-2015 J ai pratiqué le naginata au club de Rocquencourt pendant quelques années ! En regardant ce site avec mes deux enfants , toutes ces heures d'entraînement , de rigueur , de bonheur sont revenues en moi avec beaucoup d'émotion, je retrouve à travers ces photos des visages familiers que je n'oublierai jamais! J ai pris une autre voie mais le naginata m a aidée à devenir l adulte que je suis désormais , j ai pris confiance , accepté l'échec et j ai su me remettre en question souvent ! Pour tout ceci un immense merci!

Message posté par Régine Barré-Croix le 25-09-2014
Impression du premier stage international: Cet été, j'ai enfin découvert ce qu'était un stage à l'étranger. Dans le but de valider mon 1er dan, Amsterdam m'a donné l'occasion de goûter au plaisir de rencontrer d'autres clubs: Angleterre , Allemagne, Pays-Bas, USA, Belgique., Suède...une dizaine de pays rassemblés partageaient le Dojo ce jour là. Chacun applique à la lettre les instructions reçues toute l'année de pratique et ce rassemblement permet de travailler avec d'autres formations. En début de cours, nos Senseî japonaises présentes à ce stage, nous ont adressé un message: "Donner le meilleur de vous-mêmes et faîtes-vous plaisir"... Ce fut un partage de pratique et d'application qui m'ont conforter dans l'idée que la progression se fait en groupe. Un merci particulier à ma Sensei de Rocquencourt qui a su me préparer à ce grand rassemblement ! Cela donne des ailes pour la suite...

Message posté par Maria Aubourg le 03-09-2010
Premières impressions Ce qui est surprenant, lorsque l’on commence à pratiquer le Naginata, c’est que rapidement on applique attaques et parades en binôme. Et tout aussi rapidement, on intègre le groupe où sont mélangés tous les niveaux. Tout le monde est prêt à aider, corriger, re-corriger (si, si, c’est nécessaire !) avec une patience et une constance appréciables. En fait, il suffit de se laisser guider par Nathalie, notre sensei, et par le groupe pour progresser.

Message posté par Pariot Carole le 14-07-2010
Voilà 25 ans que j’ai découvert le Naginata au club de Rocquencourt et que je le pratique avec bonheur. Au début, je pratiquais le Naginata comme un sport, pour me défouler, me vider la tête. Au fil du temps, j’ai appris la rigueur, le respect de l’adversaire, la maîtrise de soi, la patience...tout en donnant le meilleur de moi-même. Aujourd’hui je pratique le Naginata comme un art martial à la recherche d’un équilibre du corps et de l’esprit. Je suis heureuse de tous ces entraînements riches en apprentissage, de ces heures à transpirer et de ces instants partagés avec les pratiquants. Que de moments inoubliables !

Message posté par Suzanne SAURAT le 24-06-2010
Le Naginata : son histoire, les compétitions, les stages, les fêtes, la vie de la section etc.. ce site internet répond à toutes ces interrogations, et pour en savoir plus, un petit détour par le gymnase P.Curvat à Rocquencourt pendant les heures de cours, le dimanche 10h30 à 12h30 ou à St-Germain-en-Laye le mardi de 19h30 à 21h30 (adresse sur le site), n’est pas sans intérêt. Mais si « le Naginata nous était conté.. » je souhaiterais qu’il le soit à travers des témoignages d’amies qui ont su intégrer cette grande discipline du Budo dans leur vie quotidienne. En voici deux que nous devons à Marianne et à Cécile. Suzanne SAURAT - Fondatrice du Club.

Copyright © 2018 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC et distribuée par B.S.I. - Administration - webgreen